Électricité solaire en mer : le projet Méga Sète obtient 6 millions de financement de France 2030

, Électricité solaire en mer : le projet Méga Sète obtient 6 millions de financement de France 2030
, Électricité solaire en mer : le projet Méga Sète obtient 6 millions de financement de France 2030

Ce premier parc de panneaux photovoltaïque flottants dont démontrer la faisabilité de la technologie. Le dossier est porté par la start-up SolarinBlue, Technip Energies, l’Université de Montpellier et Sorbonne Université – Observatoire Océanologique de Banyuls-Sur-Mer.

Des panneaux solaires sur terre, sur les toits, les lacs… et maintenant sur mer. Le défi est de taille, il s’agit de faire face non seulement aux intempéries classiques, mais aussi aux vagues. Néanmoins, le potentiel de cette technologie, comme de la plupart des énergies marines est considérable. Dans ce cadre, la start-up française SolarinBlue et ses partenaires Technip Energies, l’Université de Montpellier et Sorbonne Université – Observatoire Océanologique de Banyuls-Sur-Mer ont obtenu un financement de 6 millions. Il a été accordé au projet Méga Sète dans le cadre de France 2030, opéré par l’ADEME.

Méga Sète a pour objectif de développer et déployer un parc solaire offshore de 1 MégaWatt-crète (MWc), pour alimenter le port de Sète-Frontignan en électricité décarbonée. Il s’appuie sur les avancées technologiques et l’expertise accumulées grâce à son premier démonstrateur, Sun’Sète (inauguré en 2023), qu’il remplacera.

Une installation conçue pour résister à des vagues de dix mètres

Méga Sète sera installé dans la circonscription du port de commerce de Sète-Frontignan, à 2 km de la côte, à l’emplacement de l’ancien poste de déchargement des hydrocarbures en mer. Avec une mise en service prévue pour fin 2025, Méga Sète sera le premier parc solaire offshore de 1 MWc en France et en mer Méditerranée. Le projet Méga Sète occupera une surface d’un hectare. La production annuelle est estimée à plus de plus de 1300 mégawattheures. L’électricité sera transportée par un câble sous-marin.

«Méga Sète sera certifié pour des vagues de plus de 10 mètres : notre technologie est prête à être diffusée dans les ports, les territoires insulaires et intégrée au sein des parcs éoliens offshore», explique Aurélien Croq, Directeur Général de SolarinBlue. SolarinBlue vise la création de parcs offshore hybrides éolien-solaire. L’objectif est le lancement des premiers projets européens d’1 gigawatt d’ici 2030.

Cette chronique est reproduite du mieux possible. Si vous désirez apporter des explications sur le sujet « Anciens et étudiant de Panthéon-Sorbonne », vous avez la possibilité de d’échanger avec notre rédaction. Notre plateforme sorbonne-post-scriptum.com vous conseille de lire cet article autour du thème « Anciens et étudiant de Panthéon-Sorbonne ». La fonction de sorbonne-post-scriptum.com est de rassembler sur le web des données sur le sujet de Anciens et étudiant de Panthéon-Sorbonne et les diffuser en répondant du mieux possible aux interrogations des gens. En consultant régulièrement nos pages de blog vous serez au courant des prochaines publications.