Émeutes : qu’est-ce que le « placement de nuit » évoqué ce jeudi par Éric Dupond-Moretti?

Quatre mois après les émeutes qui ont secoué la France suite à la mort du jeune Nahel à Nanterre lors d’un contrôle de police, le ministre de la Justice, Éric Dupond-Moretti, a évoqué ce jeudi 26 octobre un « placement de nuit » pour les jeunes émeutiers. Il s’est exprimé aux côtés de la Première ministre Élisabeth Borne et du ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin, lors de la présentation à La Sorbonne (Paris), devant les élus locaux, des mesures « régaliennes » du gouvernement en réponse à ces violences urbaines.

Logo France Bleu

Un couvre-feu « encadré » entre 21h et 6h

Selon les informations recueillies par franceinfo, le garde des Sceaux propose d’imposer un couvre-feu aux jeunesqui dorment le jour et se réveillent la nuit” pour participer aux émeutes. « On chope le gamin et on lui impose, dans un déferrement, quelque chose de très rapide : d’être de 21h à 6h sous main de justice pour l’isoler, pour ne pas qu’il recommence,” explique Éric Dupond-Moretti.

Placement dans un centre de la protection judiciaire et de la jeunesse

Le ministre de la Justice fait le constat que, lorsque les couvre-feux sont mis en œuvre pendant les émeutes, ils sont plus ou moins respectés. Il propose donc une solution encadrée : le placement de ces mineurs vers un centre de la protection judiciaire de la jeunesse, en présence d’éducateurs. Seuls les mineurs en liberté conditionnelle, sous contrôle judiciaire, ou condamnés avec sursis, sont concernés. Ce sera au juge de prendre la décision de ce placement de nuit, en présence des parents et d’un avocat. Les jeunes qui ne respectent pas cette mesure pourront être placés en centre éducatif fermé, prévient le ministre.

Selon l’entourage du garde des Sceaux cité par franceinfo, ce placement de nuit est une solution pour les familles monoparentales où, souvent, la mère travaille la nuit et ne peut surveiller son adolescence. Pour mettre en œuvre cette mesure, le gouvernement doit modifier la loi et la faire voter par le Parlement.

Cette chronique est reproduite du mieux possible. Si vous désirez apporter des explications sur le sujet « Anciens et étudiant de Panthéon-Sorbonne », vous avez la possibilité de d’échanger avec notre rédaction. Notre plateforme sorbonne-post-scriptum.com vous conseille de lire cet article autour du thème « Anciens et étudiant de Panthéon-Sorbonne ». La fonction de sorbonne-post-scriptum.com est de rassembler sur le web des données sur le sujet de Anciens et étudiant de Panthéon-Sorbonne et les diffuser en répondant du mieux possible aux interrogations des gens. En consultant régulièrement nos pages de blog vous serez au courant des prochaines publications.