Entre démocratie et dictature, la zone grise du pouvoir

, Entre démocratie et dictature, la zone grise du pouvoir
, Entre démocratie et dictature, la zone grise du pouvoir

Guillaume Erner reçoit Martin Rueff, professeur de littérature française à l’Université de Genève, auteur de la préface de la réédition du Montesquieu de Starobinski publié aux éditions du Seuil et Eugénie Mérieau, maîtresse de conférences en droit public à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, autrice de La Dictature, une antithèse de la démocratie ? : 20 idées reçues sur les régimes autoritaires, chez Le Cavalier bleu poche, 2024.

Le Montesquieu de Jean Starobinski

Jean Starobinski est critique littéraire et historien des idées né en 1920 et décédé en 2019. Martin Rueff, professeur de littérature française à l’Université de Genève signe la préface de la réédition de son ouvrage Montesquieu aux éditions du Seuil, le premier de Starobinski .“Pendant la guerre, il avait traduit Kafka et il avait composé une anthologie de textes de Stendhal. D’ailleurs, le Kafka, le Stendhal et le Montesquieu forment une espèce de trilogie de la liberté. Cependant, le premier livre qu’il publie en 1953 est le Montesquieu. Dans cette édition, j’essaie de montrer que ce livre remonte à 1948, ce qui n’est pas du tout anodin parce que c’est l’année lors de laquelle Jean Starobinski, d’origine polonaise, obtient enfin sa citoyenneté genevoise”.

Publicité

Pour Martin Rueff, Montesquieu est avant tout un penseur de la modération. Il a donc choisi de nous lire un passage de l’ouvrage, où Starobinski écrit que “la modération telle que Montesquieu la pratique n’est pas une vertu de rétrécissement, c’est l’attitude qui rend possible la plus vaste ouverture sur le monde et le plus large accueil. Pour s’ouvrir au monde et pour accueillir le monde, il faut être modéré”. La modération est une force en politique et au contraire, l’excitation et le travail sur la peur sont des traits du despotisme.

L’Humeur du matin par Guillaume Erner

2 min

La typologie des gouvernements

Martin Rueff souligne qu’il ne faut pas confondre les termes de despotisme et de tyrannie. Dans le deuxième livre De l’esprit des lois, Montesquieu élabore sa célèbre typologie de la nature des trois gouvernements : le républicain, qui peut être soit démocratique soit aristocratique, le monarchique et le despotique. “Montesquieu fait une différence très nette, entre dictature, despotisme et tyrannie. Il envisage la dictature de la même manière que les Romains : c’est le moment où on accorde à un magistrat des pouvoirs exceptionnels”. Eugénie Mérieau affirme que “la dictature est l’état d’urgence”. Elle met en avant dans son ouvrage le geste de Montesquieu, qui est une grande nouveauté : “il ne recherche non pas le gouvernement idéal mais il s’intéresse aux sociétés qui existent. A partir de ces données empiriques, il vise une typologie des régimes politiques”.

Le « vrai » métier des philosophes

3 min

Montesquieu au regard de l’actualité

A deux semaines des législatives, le RN ne présente aucune mesure concrète pour leur campagne mais prône un retour à l’autorité sur le territoire. Pour Eugénie Mérieau, ce n’est pas “un acte révolutionnaire de remettre l’autorité au centre de leur campagne, puisque c’est le thème général du quinquennat d’Emmanuel Macron également”. Selon la politologue, l’autorité est en réalité ancrée dans la politique française depuis la Ve République, qui est “le retour à l’autorité après la faiblesse de la IVe République. C’est la raison pour laquelle notre Constitution institue ce président de la République qui est la figure incarnant l’autorité et qui a de larges pouvoirs alors qu’il est irresponsable politiquement. Il a l’arme de la dissolution, une arme discrétionnaire, qu’il utilise de façon surprise”.

Les Nuits de France Culture

1h 02

Cette chronique est reproduite du mieux possible. Si vous désirez apporter des explications sur le sujet « Anciens et étudiant de Panthéon-Sorbonne », vous avez la possibilité de d’échanger avec notre rédaction. Notre plateforme sorbonne-post-scriptum.com vous conseille de lire cet article autour du thème « Anciens et étudiant de Panthéon-Sorbonne ». La fonction de sorbonne-post-scriptum.com est de rassembler sur le web des données sur le sujet de Anciens et étudiant de Panthéon-Sorbonne et les diffuser en répondant du mieux possible aux interrogations des gens. En consultant régulièrement nos pages de blog vous serez au courant des prochaines publications.