Infos france: un tour des bureaux de vote à la mi-journée

, Infos france: un tour des bureaux de vote à la mi-journée

Quelle est l’atmosphère dans les bureaux ce vote à la mi-journée et comment votent les Européens ? Tour d’horizon avec nos correspondants.

Publié le : 09/06/2024 – 12h20Modifié le : 09/06/2024 – 12:43

5 minutes

Fr France, le taux de participation aux élections européennes était en très légère hausse ce dimanche à 12H00, à 19,81% contre 19,26% lors du scrutin de 2019 à la même heure, a indiqué le ministère de l’Intérieur. Il ya cinq ans, plus d’un électeur sur deux (50,12%) s’était rendu aux urnes en fin de journée, marquant un net rebond par rapport aux européennes de 2014 (42,43%).

En Pologne, la sécurité, thème n°1

Fr Pologne, c’est le mot sécurité qui revient dans la bouche des électeurs exprimés par notre correspondant à Varsovie, Martin Chabal. C’est le cas de Dorotea, 45 ans, lieu tôt ce matin déposer son bulletin dans l’urne, pour faire barrage à la Russie dit-elle. « J’aimerais qu’il y ait des gens aux Parlement européen qui soient conscients des menaces de la Russie et qui soient capables de présenter notre point de vue, en tant que Polonais qui ont connu la domination russe, pour assurer notre sécurité au Parlement. » Mais la guerre en Ukraine a aussi fait monter un sentiment anti-européen en Pologne. Chez les agriculteurs notamment qui en veulent à Bruxelles d’avoir mis en place le Pacte vert, pour réduire les émissions de carbone dans les pays membres, alors que dans les champs on souffre des conséquences de la guerre. C’est ce qui a mobilisé Andrzej, 67 ans. « Il faut des gens qui se préoccupent du sort de la Pologne au Parlement. Et les sujets importants en Pologne, c’est le Pacte vert… J’espère qu’on pourra encore revenir en arrière sur ça. »

Ce sont ces deux visions de l’Europe qui s’affrontent en Pologne. Une lutte entre une Pologne forte au sein de l’Europe capable de prendre des décisions seules sur des sujets importants, et une Pologne importante au sein d’une Union forte, où le parlement a une place primordiale.

En Grèce : le coût de la vie

Fr Grèce, où sévit une vague de chaleur estivale précoce, plus de 18.000 bureaux de vote sont ouverts depuis 7h matin. Les près de 10 millions de citoyens âgés de plus de 17 ans sont appelés à choisir les 21 députés européens qui les représentent au Parlement de Strasbourg. Les conservateurs du parti ‘Nouvelle Démocratie’ du Premier ministre Kyriakos Mitsotakis sont largement favoris dans les sondages. Et quand on interroge les électeurs grecs, c’est le problème de la vie chère qui revient le plus souvent. Une décennie de crise financière couplée à des politiques d’austérité ont en effet durablement appauvri les citoyens grecs.

Élections européennes, dimanche 9 juin 2024 : dans un bureau de vote à Athènes.
Élections européennes, dimanche 9 juin 2024 : dans un bureau de vote à Athènes. AP – Yorgos Karahalis

Notre correspondant, Joël Bronner s’est rendu à la sortie d’une école, transformé pour la journée en bureau de vote. Il ne fait encore que 23 degrés quand les premiers électeurs se présentent dans ce collège du centre d’Athènes. À la sortie des urnes, une enseignante nous interpelle. Par manque d’enjeu, pour la première fois, sa mère de 85 ans ne votera pas. Faute d’opposition crédible, le succès semble en effet promis au parti conservateur au pouvoir. L’enseignante parie sur un score de près de 35%, peu ou prou ce qu’annoncent les sondages. De son côté, Spyros Piperos, avocat, insiste plutôt, lui, sur le poids politique de l’UE dans un pays toujours en proie à des problèmes de gouvernance. « Ces élections sont importantes pour nous parce que désormais toutes les réformes politiques en Grèce proviennent de l’Europe et non pas d’ici. Disons, en tout cas, la majorité des réformes… Moi ce que je souhaite c’est un système politique européen plus humain où les Grecs partagent la même dynamique que leurs voisins. À l’heure actuelle, au moins dans le domaine économique, nous ne sommes pas au même niveau que les autres pays européens. »

Fr Hongrieun examen verrouillé

Les Hongrois se sont levés tôt pour voter ce matin : en fin de matinée, le taux de participation s’établissait à 11 %, plus élevé que lors des européennes en 2019 à la même heure (7,8 %). Il faut préciser que les élections municipales ont aussi lieu aujourd’hui.

La participation semble forte dans les zones rurales, où le Fidesz, le parti du premier ministre Viktor Orban, est très susceptible. Il pourrait donc faire un très bon score. D’autant plus que depuis son retour au pouvoir, Viktor Orban a retaillé le système électoral en faveur de son parti et bâti un empire médiatique qui diffuse une « information biaisée » selon l’OSCE, et qui « limiter la possibilité pour les électeurs de voter en connaissance de cause ». Ce système de verrouillage rend l’alternance démocratique très difficile.

Akos Hadhazy, député d’opposition, connaît bien le parti de Viktor Orban : il a été conseiller municipal du Fidesz jusqu’en 2010. Aujourd’hui député indépendant, il estime que les élections ne sont plus vraiment démocratiques. « La Hongrie est un régime hybride, ce n’est plus une démocratie. Comme en Turquie ou en Serbie, c’est presque impossible de changer de gouvernement par des élections », explique t-il au micro de notre correspondant, Florence Labruyère. « Le Fidesz contrôle aussi énormément de médias privés. C’est une machine de propagande. Comme dans l’Allemagne nazie ou la Russie de Poutine, le but est de détourner l’attention du public des vrais problèmes. »

À lire aussiÉlections européennes en Hongrie : « L’enjeu c’est le score que fera le parti de Victor Orban »

Dans les petits villages, où les maires sont souvent indépendants, le Fidesz exerce un chantage sur les élus. « Les petits villages ne reçoivent des fonds européens que si le village vote « bien ». Je connais beaucoup de maires qui ont profité personnellement des fonds européens ; en échange, ils ont convaincu les habitants de voter pour le Fidesz. » Un système verrouillé donc, mais qui garde les apparences de la démocratie.

À lire aussiRésultats élections européennes 2024

.

A lire:

481-888 – La France avant la France.,Présentation du livre.

Photographie/Fabricants/Kisanon.,Référence litéraire de cet ouvrage.

Samba pour la France.,Références de l’ouvrage. Disponible dans toutes les bonnes bibliothèques de votre département.

Cet article, qui traite du thème « Anciens et étudiant de Panthéon-Sorbonne », vous est spécialement proposé par sorbonne-post-scriptum.com. Cette chronique est reproduite aussi fidèlement que possible. Dans l’hypothèse où vous décidez de mettre à disposition des informations complémentaires à cet article sur le sujet « Anciens et étudiant de Panthéon-Sorbonne » vous pouvez utiliser les coordonnées fournies sur ce site. Le site sorbonne-post-scriptum.com a pour objectif de fournir divers articles sur la thématique Anciens et étudiant de Panthéon-Sorbonne publiées sur le net. Consultez notre site internet sorbonne-post-scriptum.com et nos réseaux sociaux dans le but d’être renseigné des futures parutions.