JO Paris 2024 : Quand le CIO célèbre Pierre de Coubertin à la Sorbonne

, JO Paris 2024 : Quand le CIO célèbre Pierre de Coubertin à la Sorbonne
, JO Paris 2024 : Quand le CIO célèbre Pierre de Coubertin à la Sorbonne

Le Comité international olympique était présent en rang serré pour saluer la vie de Coubertin au service de l’olympisme. En revanche, pas de ministre des Sports.

«Les Français devraient être fiers de Pierre de Coubertin !», lance Thomas Bach, le président du Comité international olympique, devant un auditoire venu nombreux, ce dimanche de fin d’après-midi dans le grand amphithéâtre de la Sorbonne. C’est ici exactement, sous la fresque panoramique de Puvis de Chavanne, que le refondateur des Jeux a annoncé la création du Comité international olympique, le 23 juin 1894, il y a cent trente ans. Tony Estanguet a compris l’enjeu symbolique de cet hommage discret. Plutôt que d’assister au passage de la flamme olympique dans le massif du Mont Blanc, il est venu saluer le leg de Coubertin.

À découvrir

«Il est non seulement l’homme qui a créé le CIO et fixé les règles, mais aussi dessiné les anneaux, inventé la flamme, crée le premier village olympique à Paris en 1924, et les JO d’hiver… il n’a cessé d’innover, d’améliorer, en imposant pour finir la neutralité de notre organisation, condition de notre existence, elle aussi», rappelle le président du comité français d’organisation des jeux de 2024.

C’est l’association familiale Pierre de Coubertin qui a réuni les fonds. Et surprise ! Ce sont des hommes d’affaire indiens qui ont financièrement rendu possible l’événement, car l’Inde sera bientôt candidate à l’organisation des Jeux. L’événement a été très applaudi par un public de connaisseurs, où se mélangeaient les descendants du baron de Coubertin, les hôtes de marques, dont Charlène de Monaco, ex-olympienne, et de nombreux étudiants.

Reconstitution théâtrale

À 31 ans, Coubertin avait donc choisi de refonder le sport depuis l’université la plus connue de son pays. Reconstitution théâtrale de Coubertin à 31 ans, concert de l’orchestre universitaire. «Ce n’est pas un hasard si Coubertin avait choisi ce lieu de culture pour donner vie à son ambition d’une compétition nouvelle et pacifique». Entre la VIIe symphonie de Beethoven puis l’hymne à la joie, on a pu voir deux futurs candidats aux compétitions de «Break dance» – ou danse brisée, comme a tenté de traduire l’animateur de la soirée – ont réussi une performance digne d’un spectacle de danse contemporaine.

Thomas Bach a rappelé cette phrase du fondateur des JO : «Les Jeux olympiques tiennent à la fois du pèlerinage vers le passé et d’un acte de foi dans l’avenir». Ce soir-là, dans l’émotion du souvenir, chacun a évoqué les orages guerriers qu’avait connus Coubertin, en soulignant le parallèle avec l’année 2024. C’est l’historien et académicien Pascal Ory qui a conclu les hommages en offrant une analyse de la philosophie de Coubertin. «Une philosophie de l’action au service d’un idéal international et pacifiste», a-t-il rappelé, écartant la nuée des reproches et des critiques formulées par la gauche radicale.

«Il était un aristocrate et il a déduit de son éducation que la guerre et le duel pouvaient être dépassés dans la compétition sportive. La sauvagerie serait sublimée dans le jeu des sports et sous le regard d’un arbitre». Bref, «notre époque devrait se retrouver en lui, y compris dans ses contradictions qui sont, évidemment, les nôtres». Malgré l’absence de la ministre des Sports, et d’aucun représentant du gouvernement, l’Assemblée était coubertinienne ce dimanche soir à la Sorbonne.

Cette chronique est reproduite du mieux possible. Si vous désirez apporter des explications sur le sujet « Anciens et étudiant de Panthéon-Sorbonne », vous avez la possibilité de d’échanger avec notre rédaction. Notre plateforme sorbonne-post-scriptum.com vous conseille de lire cet article autour du thème « Anciens et étudiant de Panthéon-Sorbonne ». La fonction de sorbonne-post-scriptum.com est de rassembler sur le web des données sur le sujet de Anciens et étudiant de Panthéon-Sorbonne et les diffuser en répondant du mieux possible aux interrogations des gens. En consultant régulièrement nos pages de blog vous serez au courant des prochaines publications.