Législatives 2024 : au Nouveau Front populaire, quel a été le parcours des leaders à l’université

, Législatives 2024 : au Nouveau Front populaire, quel a été le parcours des leaders à l’université

l’essentiel Le Canard Enchaîné révélait en détail, mercredi, les mauvaises notes de Jordan Bardella à l’université. Et du côté du Nouveau Front populaire, quelles ont été les études supérieures des principaux leaders ?

Le parcours universitaire Jordan Bardella a été révélé en détail par le Canard Enchaîné dans son dernier numéro. Double option abandonnée au bout d’un semestre à l’université de la Sorbonne, notes en dessous de 5/20, série de 0 pointé… L’étudiant Jordan Bardella n’a en réalité validé que sa première année de fac de géographie avant d’obtenir ses premiers contrats au Front national (ex-RN).

A lire aussi : Jordan Bardella : notes catastrophiques, abandon de la fac… son parcours chaotique à l’université

Dans l’autre camp principal en lice pour le second tour des législatives, le Nouveau Front populaire, les notes obtenues par ses principaux leaders n’ont pas été rendues publiques par un média. C’est l’occasion de s’intéresser au parcours universitaire des principaux leaders du Nouveau Front populaire.

Manuel Bompard

Né à Firminy dans la Loire, Manuel Bompard est diplômé de l’École nationale supérieure d’informatique et de mathématiques appliquées, une grande école d’ingénieurs de Grenoble. Il soutient ensuite une thèse de mathématiques appliquées en aéronautique à l’université Nice-Sophia-Antipolis. Il devient docteur en mathématiques en 2011. C’est à 24 ans qu’il s’engage en politique en adhérant au Front de gauche en 2009. Il en devient secrétaire national un an plus tard et intègre l’équipe de la campagne présidentielle de Jean-Luc Mélenchon en 2012.

Manuel Bompard fait du porte-à-porte à Villeurbanne, près de Lyon, le 3 juillet 2024.
Manuel Bompard fait du porte-à-porte à Villeurbanne, près de Lyon, le 3 juillet 2024. AFP

Olivier Faure

Après une enfance à la Réunion, c’est à Orléans qu’Olivier Faure a passé le bac. À l’issue de ses études supérieures, il a obtenu un diplôme d’études approfondies (DEA) en droit économique à la fac d’Orléans et un autre DEA en sciences politiques à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Adhérent au PS dès 16 ans, au sein des jeunes Rocardiens, il a gravi les échelons au Parti Socialiste jusqu’à devenir directeur adjoint du cabinet de François Hollande quand il était premier secrétaire du PS. Dans le privé, il a été cadre dirigeant d’une PME de 150 salariés pendant 4 ans seulement dans les années 90.

Olivier Faure, premier secrétaire du PS, le 18 juin 2024.
Olivier Faure, premier secrétaire du PS, le 18 juin 2024. AFP

A lire aussi : DIRECT. Elections législatives : « C’est un boulet » pour la gauche… François Ruffin en rajoute une couche sur Jean-Luc Mélenchon

Raphaël Glucksmann

Raphaël Glucksmann a étudié au lycée Larmartine à Paris. Il a ensuite été en classe préparatoire littéraire (hypokhâgne-khâgne) au lycée Henri IV, toujours à Paris, puis intégré Sciences-Po Paris. Il a débuté son engagement politique en 2006 avec Alternative libérale (AL), un parti favorable au libéralisme économique et politique.

Raphaël Glucksmann à Paris, le 30 juin 2024.
Raphaël Glucksmann à Paris, le 30 juin 2024. AFP

Jean-Luc Mélenchon

Bachelier dans le Jura en 1969, Jean-Luc Mélenchon obtient une licence de lettres modernes et une licence de philosophie à l’université de Besançon en 1972. En parallèle, il milite au syndicat étudiant Unef. Après un an de petits boulots, il devient maître auxiliaire dans un lycée puis professeur de français dans un lycée technique et journaliste dans le même temps à La Voix du Jura. Ses débuts en politique datent de la fin des années 70 : il devient directeur de cabinet du maire de Massy dans l’Essonne.

Jean-Luc Mélenchon à parade du Mois des Fiertés, à Paris, le 29 juin 2024.
Jean-Luc Mélenchon à parade du Mois des Fiertés, à Paris, le 29 juin 2024. AFP

Marine Tondelier

Après le bac, Marine Tondelier a fait une prépa littéraire puis a intégré l’Institut d’études politiques (IEP) de Lille en suivant la voie carrières publiques en 2009. Elle a été diplômée d’un master en gestion des établissements de santé. Elle s’est lancée par la suite en politique en 2009 à Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais) en figurant sur la liste de la candidate écologiste pour une élection municipale partielle.

Marine Tondelier, secrétaire national de EELV, à Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais), le 30 juin 2024.
Marine Tondelier, secrétaire national de EELV, à Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais), le 30 juin 2024. AFP

Cette chronique est reproduite du mieux possible. Si vous désirez apporter des explications sur le sujet « Anciens et étudiant de Panthéon-Sorbonne », vous avez la possibilité de d’échanger avec notre rédaction. Notre plateforme sorbonne-post-scriptum.com vous conseille de lire cet article autour du thème « Anciens et étudiant de Panthéon-Sorbonne ». La fonction de sorbonne-post-scriptum.com est de rassembler sur le web des données sur le sujet de Anciens et étudiant de Panthéon-Sorbonne et les diffuser en répondant du mieux possible aux interrogations des gens. En consultant régulièrement nos pages de blog vous serez au courant des prochaines publications.